2014
Chemins de faire. Activer la page blanche

62e semaine de culture graphique

La démultiplication des productions graphiques facilitée par les outils numériques donne l’illusion d’une instantanéité et tend à faire oublier que la forme n’est jamais que le «fond remontant à la surface».

Plaçant l’idée avant le signe, le processus de création est une mécanique subtile, alliant le geste et l’esprit, et mettant le sens dessus-dessous. Difficile souvent de mettre des mots
sur cette phase immergée du design. C’est pourtant ce qui permet d’exposer et de mieux valoriser des choix créatifs sans les imposer. C’est aussi une part essentielle de ce qui est à transmettre.

Convoqué par ses envies ou par la commande, le créateur graphique construit son chemin, suit ses propres sentiers. De brouillons en traits de chauffe, Il mijote et ménage ses tours de main et secrets de fabrication. Allant seul ou de concert, il déploie sa méthode, bâtissant une véritable organisation
ou, à tout le moins, régissant ses doutes. Joueur et déjoueur de procédés, homme-orchestre jonglant avec des dispositifs variés, il inscrit sa pensée et son action dans des processus et coutumes que les Rencontres de Lure vous proposent de découvrir du 24 au 30 août 2014 à Lurs, Alpes-de-Haute-Provence.

© Nicolas Taffin, 2014

Les intervenants

    Filtrer par type d'intervention :

  • Graphisme
  • Édition
  • numérique
  • graphisme
  • Enseignement
  • Littérature
  • calligraphie
  • papier
  • cinéma
  • vidéo
  • Typographie
  • Histoire
  • Recherche
  • communication
  • médias
  • direction artistique
  • Calligraphie
  • cirque
  • philosophie
  • imprimerie
  • cartographie
  • feuilleton
  • Illustration
  • psychanalyse

Art Book Magazine – Pascal Béjean

#

Cassandre en numérique

  • Graphisme
  • Édition
  • numérique

AM Cassandre a créé peu d’alphabets complets, mais ils ont marqué leur époque. Leurs spécimens sont difficiles à trouver. Art Book Magazine va proposer leur consultation. C’est l’histoire l’élaboration de cette publication que nous allons partager avec vous.

Art Book Magazine (ABM) est une application gratuite disponible sur iPad.

ABM est une librairie numérique singulière, incluant un lecteur et une bibliothèque individuelle.
Spécialisée dans l’art, elle propose des livres et des magazines gratuits ou payants, sélectionnés par un comité éditorial composé d’artistes, de designers, d’auteurs et de développeurs passionnés par l’édition papier et numérique.

ABM se consacre à l’art contemporain ainsi qu’à la photographie, l’architecture, le design graphique, la typographie, les sciences sociales, la littérature, la culture numérique…

Qu’il s’agisse d’exclusivités, de rééditions ou d’adaptations, de versions enrichies ou de créations numériques, de catalogues, d’essais, de revues, de romans ou de livres d’artiste, ABM propose deux formats d’ouvrages numériques : « classique » en page à page, éventuellement enrichi de bonus, ou « augmenté », interactif et multimédia.


Anne-Catherine Céard et Thomas Ricordeau

#

La main, le bit, le photon et l’atome

  • graphisme
  • Enseignement

Cartographie d’un projet pédagogique en milieu numérique
“Une société humaine est fondée sur un système technique qui la constitue et qu’elle constitue en retour. Jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, les hommes n’ont pas conscience de ce milieu technique et de son évolution : il demeure aussi transparent que le milieu aquatique pour le poisson - dont l’eau est l’élément vital.”
Bernard Stiegler

Les systèmes techniques instaurent des processus de traduction pour opérer la transmission à l’outil puis à la machine des instructions qui permettront la réalisation d’une tâche. Ce transfert aujourd’hui, dans le milieu technologique qui est le nôtre, celui du numérique et du web 2.0, mobilise ensemble l’intelligence humaine, la logique de l’algorithme, la puissance de calcul de l’ordinateur et l’organisation globalisée des activités humaines en réseau d’informations connectées. Les chemins du faire à présent sont cartographiés et composent des territoires comprenant les multiples zones d’échange entre les corps, les couches de code, les bits, l’énergie lumineuse, les photons et les atomes qui constituent l’assise matérielle des masses d’informations stockées (les big data).
Enseigner dans un tel espace aujourd’hui suppose d’être conscient de notre inévitable immersion dans ce milieu et de s’attacher à le décrire pour en forger des représentations pertinentes et accessibles. Nos chemins pédagogiques ont pour horizon la recherche d’alternatives à la précarisation du travail : exercer le métier de designer graphique passe par la réappropriation des savoir-faire, des processus de conception, de fabrication et de socialisation des projets de design.

Anne-Catherine Céard est née le 9 septembre 1963 à Orléans (45). Elle est Professeure agrégée d’arts appliqués, enseignante en DSAA design graphique au Lycée Saint Exupéry de Marseille.

Thomas Ricordeau est né le 17 mars 1976 à Auch (32). Il est Professeur agrégé d’arts appliqués, enseignant en DSAA design graphique au Lycée Saint Exupéry de Marseille.
Il est membre de l’association Ars Industrialis
http://arsindustrialis.org

En complément, le site web du DSAA design graphique du Lycée Saint Exupéry de Marseille :
http://www.tonerkebab.fr


Chapal & Jimini Panoz (annulé)

#

Façonner le livre numérique

  • numérique
  • Édition
  • Graphisme

Le numérique — et ses formats — demande à ce que de nouveaux processus de travail s’instaurent chez tous les acteurs de l’édition. Entre contraintes techniques, création et formation permanente, nous devons créer les règles et pratiques qui permettront au livre de s’intégrer à la sphère numérique.

Chapal & Panoz est un studio spécialisé dans le design et le développement du livre numérique. Il est composé de Roxane Lecomte et Jiminy Panoz.


Sonia Chiambretto

#

Typocriture

  • Littérature

« Inventer une langue et un usage propre de la typographie, utiliser le signe, intégrer l’espace de la page et la graphie dans le langage fictionnel, au moment même de l’écriture. »

Sonia Chiambretto est une des voix nouvelles qui marque la littérature contemporaine par l’originalité formelle de son écriture et la force et l’engagement de son propos. Ses textes sont publiés chez Actes Sud-Papiers (Chto, interdit aux moins de quinze ans, etc), chez grmx éditions (POLICES ! et ÉTAT civil à paraître en février 2015), et également dans des revues de poésie (Nioques, Action poétique …). Elle donne des lectures/performances dans des théâtres ou musées d’art contemporain (Grand Palais à Paris, Centre Pompidou-Paris et Metz, la Bellone à Bruxelles, etc). Ses textes sont lus et montés en France et à l’étranger par des metteurs en scène et chorégraphes. Depuis 2011, elle enseigne dans un programme de Creative Writing à l’Université d’Aix-Marseille.


Patrick Doan

#

Gestualscript

  • Graphisme
  • Enseignement

Cette recherche a pour objectif de poser sous un angle nouveau la question d’une écriture de la langue des signes. L’équipe pluridisciplinaire explore et interroge le potentiel scripturale de la langue en permettant au locuteur d’inscrire graphiquement sa gestualité via différents dispositifs.

Patrick Doan est graphiste typographe, j’enseigne à l’Ésad d’Amiens depuis 2001 où j’y ai co-fondé le post-diplôme “Typographie et Language”. Je mène plusieurs projets de recherche autour de la question de l’écriture.


Roger Druet

#

Divertissements calligraphiques

  • calligraphie

« Plaisir d’écrire, plaisir de dessiner l’écriture sur un support de choix. Jouissance de voir la trace entre l’ « inspire » et l’ « expire ». Volupté de la main qui agit, dirige, plonge, incise rythmiquement, suivant la souplesse de la cursivité, toute entière en quête d’une composition aérée, musicale, harmonique, magique. » Il s’agira de parler métier autour des œuvres-clés de Roger Druet. En dialogue avec Olivier Nineuil, dessinateur de caractères, éditeur.

Doyen de la calligraphie française et l’un des plus éminents, Roger Druet est connu aussi bien pour ses travaux de calligraphie, ses peintures, que pour ses travaux de design graphique. Il a collaboré avec Charles Peignot, Cassandre, Cocteau. Il a été enseignant à ESAA Duperré. Ses œuvres sont dans de nombreux musées, Lyon, Bruxelles, Tokyo, San Francisco.


Ann Eriksson

#

Choisir son papier

  • Graphisme
  • papier

Dans l’ère du tout numérique, une belle publication sur papier devient encore plus précieuse et appréciée. Le choix du papier ; crucial pour souligner un sujet, transformer l’imprimé en objet, mettre en avant un récit. De plus, le papier est devenu la manière naturelle et environnementale de communiquer.
Je présenterai - dans la limite du temps accordé :

  • La fabrication du papier, ses propriétés et les outils mis en place par Arctic Paper pour choisir le papier et l’imprimer avec le meilleur résultat.
  • Quelques références imprimées & des choix audacieux de papier.

Arctic Paper France est le bureau commercial français du groupe papetier Arctic Paper. Nous commercialisons des papiers graphiques haut de gamme sous les marques : Amber, AP-Tec, Arctic, G-Print, Munken et Pamo, destinés à l’édition de livre, à la publicité et au secteur du packaging.
Ann Eriksson est responsable marketing et prescription chez Arctic Paper France depuis 2005.


Adrien Faucheux

#

« PRR FCHX », un film fait main

  • Graphisme
  • cinéma
  • vidéo

Réaliser un portrait cinématographique, depuis les toutes premières idées jusqu’aux dernières retouches du sous-titrage, c’est travailler avec la parole, la dramaturgie, la lumière, l’acoustique, l’espace… mais aussi avec du papier, des couleurs, des ciseaux, du scotch.

Formé aux beaux-arts, Adrien Faucheux est chef monteur (fictions, documentaires, films d’artistes…). Cinéaste, il réalise notamment « Les congés, spectacle » (2009), « Éclats de guerre » (2011), « PRR FCHX » (2013).


Gustavo Ferreira

#

Hypertype / Hipertipo

  • Typographie
  • numérique

La notion de typographie « hyperdimensionnelle » sera explorée par le biais de typographies, programmes et modèles, développés ces dix dernières années.

Designer et chercheur indépendant originaire de Rio de Janeiro, Gustavo Ferreira a étudié en Allemagne (HfG Schwäbisch Gmünd) et aux Pays-Bas (Type&Media). Il enseigne actuellement la programmation aux designers en poursuivant un mode de vie nomade.


Sylvie Giono

#

Jean Giono à Manosque dans les cuisines du Paraïs

  • Histoire
  • Littérature
  • Édition

Sylvie Giono raconte qu’à la table du Paraïs, la maison familiale, on se nourrissait autant de la savoureuse cuisine provençale d’Élise Giono que des histoires que son père avait laissées mijoter toute la journée dans un coin de son imagination pour en régaler famille et amis, souvent nombreux à partager leur repas.
Le Paraïs, vaisseau immobile, était toujours en partance pour de nouveaux rêves qui devenaient l’affaire de toute la famille, embarquée corps et âme dans l’aventure. Une aventure littéraire dont les livres et les films ne sont que l’aboutissement. Dans Noé, Jean Giono, nous dévoile comment il sont nés. Sylvie Giono viendra nous dire ce qu’elle sait de la façon dont ils ont été « cuisinés », concrètement !

Sylvie Giono, fille cadette de Jean Giono emploie toute son énergie à faire vivre l’œuvre de son père, notamment en créant les « Rencontres Giono » qui se tiennent chaque année en juillet à Manosque. Elle est auteur de Jean Giono à Manosque, la maison d’un rêveur (Belin, 2012) et Le Goût du bonheur, la Provence gourmande de Jean Giono (Belin, 2013).


En 2012 Communication & Langages a eu 50 ans. À l’occasion de cet anniversaire a été publié un numéro spécial “Gérard Blanchard”, figure centrale de la revue et des Rencontres de Lure. Dirigé par Emmanuël Souchier et coordonné par Samuel Goyet, Elsa Tadier et Virginie Vignon, le numéro est le fruit de la collation des quelques 200 textes écrits par Blanchard dans Communication & Langages. Ce travail a permis de mettre en lumière les principales facettes de la pensée de Blanchard telle qu’elle s’est élaborée avec et à travers Communication & Langages. Chaque article du numéro est consacré à l’une d’elles, dessinant en quelque sorte un portrait intellectuel de Blanchard. Le numéro est complété par des citations emblématiques mises en page par Guillaume Guilpart du DSAA Typo d’Estienne.
Pour les Rencontres de Lure 2014, Emmanuël Souchier, Elsa Tadier et Samuel Goyet reviennent sur les coulisses du projet. Ils évoqueront le rôle de Gérard Blanchard dans le dialogue qu’ont entretenu les Compagnons de Lure et Communication & Langages.

Elsa Tadier est doctorante au Celsa, Université Paris-Sorbonne. Ses recherches, qui touchent à la question du passage de la scène au livre, portent particulièrement sur la mise en page et la mise en forme du théâtre — de la petite unité didascalie à son organisation livresque — prises notamment comme une “mise en scène”.
Elle a coordonné avec Samuel Goyet et Virginie Vignon le numéro 178 de Communication & langages, sous la direction d’Emmanuël Souchier, consacré à Gérard Blanchard.

Emmanuël Souchier est professeur des Universités, Université Paris-Sorbonne – CELSA. GRIPIC (ÉA 1498). Éditeur des Œuvres de Raymond Queneau pour la « Bibliothèque de la Pléiade », « Les Cahiers de la NRF » ou « Folio », il est Rédacteur en chef de la revue Communication & langages.
Ses travaux portent notamment sur l’histoire et la sémiologie du texte et de l’image, sur l’histoire, les imaginaires et les pratiques d’écritures (écriture, typographie), sur le livre et les supports « numériques ». Auteur d’une théorie de « l’énonciation éditoriale », il est également à l’origine d’une théorie de « l’écrit d’écran » et des écrits de réseaux. Il s’intéresse aux pratiques de communication « infra-ordinaires » liées à la « mémoire de l’oubli » ainsi qu’aux rapports entre littérature et communication (littérature du XXe siècle, Raymond Queneau, Oulipo).

Samuel Goyet est doctorant en sciences de l’information et de la communication au GRIPIC (Paris-Sorbonne) et en études littéraires à la Chaire de recherche sur les cultures numériques (Université Laval), sous la direction respective d’Emmanuël Souchier et de Milad Doueihi. Son projet de thèse porte sur l’enjeu éditorial des API web publiques. Il est également co-secrétaire des Rencontres Internationales de Lure, consacrées à la typographie et au graphisme.


Julie Janet Chauffier

#

Glyphs pour Designers Graphiques

  • Typographie

Traduisez vos idées typographiques en polices de caractères. Glyph est un software doté de capabilités professionnelles. Mais, de prise en main rapide, il permet aux designers qui voudraient jouer avec des lettre de produire rapidement un prototype d’alphabet pour un projet graphique.

De 10h à midi, nous effectuerons ensemble cette prise en main. Ceux qui le souhaitent pourront poursuivre leur découverte assistée de 14h à 16h.
L’atelier est une initiation à Glyphs, pas une introduction aux principes du dessin de caractère.

Julie Janet Chauffier est dessinatrice de caractères et mène des recherches sur la classification et la sémiotique des caractères d’imprimerie.Elle aime aussi les petits projets efficaces.


Peter Knapp

#

Mes chemins de faire et défaire

  • Graphisme
  • médias
  • direction artistique

Selon Leonardo da Vinci, une idée est valable si elle est visualisée par un dessin ou un schéma. Dans l’édition, un “chemin de fer” est un schéma ou un dessin présentant la succession des pages, des chapitres, des sujets et des visuels. Peter Knapp apporte son carton a dessin et retrouve ses chemins de fer et ses chemins “défaire”, aussi.

Directeur Artistique, une fonction que Peter Knapp assume et défend, des années 50 à aujourd’hui. Il l’a exercée aux Galeries Lafayette, puis à Elle, et également à la télévision avec Dim Dam Dom. Il peut tout autant être qualifié de peintre, photographe, cinéaste ou enseignant, mais D.A., il aime bien.


Denise Lach

#

Hors-piste calligraphique

  • Calligraphie

Le hors-piste calligraphique reste tributaire de discipline et de rigueur. Les lieux d’échanges et l’émulation en milieu de formation artistique ont stimulé ma curiosité. L’aspect ludique et textural de l’écriture m’intéresse. Il permet d’élargir le vocabulaire graphique et d’enrichir l’expression personnelle.

Denise Lach s’est formée à l’Ecole de Design de Bâle. De 1988 à 1998, elle réalise des stages, expositions et publications, en France et à l’étranger
Elle enseigne la sérigraphie et la conception scripturale, à l’Ecole de Design de Bâle
depuis 1998.


David Larlet

#

Un Web omni-présent

  • numérique

Défaire, refaire, recommencer, l’impermanence du Web est-elle symptomatique d’une société qui souhaite faire table rase du passé ? Toujours plus vite, toujours plus mondialisé, la reproduction des schémas pyramidaux détruit peu à peu la diversité qui fait la richesse de cette toile. Je vous invite à venir emprunter des chemins de traverse, explorer des initiatives pour faire ensemble, et pour longtemps.

David Larlet est artisan, contributeur et citoyen. Plus d’informations sur https://larlet.fr/david/


Claude-Laurent Francois & Thomas Huot-Marchand

#

L’écriture de Luxeuil, la cursivité en question

  • Calligraphie
  • Typographie

L’écriture dite de Luxeuil a été élaborée dans le monastère de Luxeuil fondé par Colomban, moine irlandais, à la fin du VIe siècle. En simplifiant l’écriture de la chancellerie royale les copistes de Luxeuil l’ont rendue propre à la rédaction, non plus uniquement de missives et de diplômes d’origine régalienne, mais de livres écrits pour la première fois en cursive. Cette forme d’écriture originale demeure l’un des jalons de la paléographie occidentale.
2015, année du quatorzième centenaire de la mort de Saint Colomban sera pour la ville de Luxeuil l’occasion de réserver une place de choix à l’écriture qui porte son nom. Une adaptation typographique est envisagée : Thomas Huot-Marchand en présentera l’amorce.

Claude Laurent François à enseigné le graphisme à l’école des Beaux-arts de Besançon. Thomas Huot-Marchand a été son élève, avant d’y enseigner à son tour. Il est aujourd’hui directeur de l’Atelier National de Recherche Typographique à Nancy.


Partage d’une artiste de cirque passionnee, sous la forme d´un programme de questions prises par themes comme des numeros cherchant tous a réaliser l exploit de dire quelque chose du cirque et des moyens qu’il a pour créer une ecriture, une experience, un monde a part.

La vida de Maroussia Diaz Verbèke
Monte dans les arbres - cherche quelque chose a faire dans cette grande maison - fait de la gymnastique avec beaucoup d’entrain - fait son premier spectacle sans s’en apercevoir dans le plus petit chapiteau du monde - bac s - entre à l’École Nationale de Cirque de Rosny Sous Bois - travaille la corde volante et le fil souple - cherche à mêler les deux - trouve une première solution - continue au Centre National des Arts du Cirque - (…) - co-fonde le collectif Ivan Mosjoukine - création de ’De nos jours (Notes on the Circus)’ en octobre 2011 - participe a l´ecriture du spectacle Le Vide de Fragan & Alexis en 2013 - organise des rencontres-conférences autour de la dramaturgie du cirque au 104 dans le cadre des représentation de ’De nos jours [Notes On The Circus]’ - préfère plus que tout, chercher comment le cirque peut être un langage en soi - ah ah -


S’adresser à un designer graphique implique de bien définir en amont, ses intentions, ses moyens et le temps nécessaire à la réalisation du projet. La prise en compte des différentes étapes, la confiance mutuelle, le respect et la discussion sont autant de facteurs qui concourent à la réussite d’un projet graphique. Susciter de bonnes conditions de collaboration, de suivi et de dialogue permettent d’aboutir à des créations de qualité qui sont identifiées et dont l’impact est évident. Valoriser ces collaborations et leurs auteurs permet enfin de consolider la réussite et l’impact de la démarche exemplaire des commanditaires.

Véronique Marrier dirige de 1996 à 2000, 90_degrés, la première galerie d’exposition entièrement dédiée au graphisme en France, située à Bordeaux.
Elle co-fonde ensuite l’Alliance française des designers et contribue à l’animation de l’association F7 qui organise de 2003 à 2010 des conférences de graphistes internationaux à Paris (Stefan Sagmeister, Peter Saville, Jonathan Barnbrook, Jost Hochuli, Experimental Jetset, Norm…). En 2003, elle travaille pour le Festival international de l’affiche et du graphisme de Chaumont et a notamment en charge la production de l’exposition des M/M (Paris) à la Chapelle des Jésuites, elle débute, cette année là, sa collaboration à la publication Graphisme en France au ministère de la Culture et de la Communication. En 2006, elle participe à l’organisation du Mois du graphisme d’Échirolles. Elle occupe, depuis 2008, le poste de chargée de mission pour le design graphique au Centre national des arts plastiques (CNAP). Elle assure la direction éditoriale de la publication Graphisme en France, elle a contribué à développer les acquisitions d’objets de design graphique pour la collection du CNAP, débutées en 2010 et a en charge les commandes publiques réalisées dans ce domaine. Elle concourt aux diverses collaborations du CNAP avec les designers graphiques pour l’ensemble des documents de communication et d’édition. Elle est co-commissaire de la manifestation « Graphisme en France 2014 » organisée à l’occasion des 20 ans de la publication.

Crédit photographique, portrait : ©EPFLIEG


David Meulemans

#

Apologie du brouillon

  • Édition
  • philosophie
  • Littérature

L’imaginaire que nous associons à nos pratiques artistiques conditionne souvent notre pratique créative : ce que nous créons et comment nous créons. L’imaginaire de l’écriture, par exemple, tend à nous faire oublier la nécessité du brouillon comme moment de découverte et d’improvisation nécessaires. Quelle place pouvons-nous redonner au brouillon, pour permettre à chacun d’écrire et de déployer librement sa créativité ?

David Meulemans a fondé les Éditions Aux forges de Vulcain en 2010. Cette maison a publié plus de cinquante titres en quatre ans, en alternant essais, fictions et livres d’art. Titulaire d’une thèse de philosophie portant sur la question de la créativité artistique, il a fondé en 2013 la société DraftQuest, qui propose des solutions éducatives et créatives. Cette société innovante est soutenue par BPI et accompagnée par Paris Région Lab. Dans le cadre de cette société, il a créé le MOOC DraftQuest, un atelier d’écriture virtuel qui réunit plusieurs milliers de participants au quotidien.
Ses travaux, que ce soit dans l’édition ou les nouvelles technologies, portent sur la conception d’outils permettant de développer les pratiques artistiques.

© portrait : Ruoxiang Chau


Les frères Moutot

#

Imprimer avec les graphistes

  • imprimerie
  • Graphisme

Il faisait chaud tous les après-midi.
Le soleil cognait à Tlemcen. C’est l’Algérie. Mais pas question de dormir, le grand-père Moutot avait des rendez-vous. Quelle idée aussi de se mettre à faire le journaliste ! Foutu boulot. En même temps, ce xxe siècle tout juste naissant, c’était exhaltant. 
Plein de choses à raconter, des petites anecdotes souvent. 
Quand il reviendrait, il lui faudrait composer et imprimer lui-même ses articles, au plomb. Et puis, plus tard encore, faire la distribution du journal.
Un jour où le mercure s’était vraiment affolé, il avait décidé de faire un choix radical. Ouvrir une boutique et se contenter d’imprimer. Si ça les amusait, les autres n’avaient qu’à écrire…
Plus tard, son fils reprendrait l’atelier, pour imprimer des cahiers d’écolier. L’instruction, ça compte. Le fils, il disait pourtant qu’imprimeur, c’était un métier d’esclave. Il n’imaginait pas qu’un jour, il faudrait rentrer en France.

Il n’imaginait surtout pas que la génération suivante, ses propres fils, Bernard et Michel, reprendraient à leur tour le flambeau.
Il y a des jours où il fait vraiment chaud.

Joanna Pomian

#

Les dessous du code

  • numérique
  • communication

L’univers numérique repose sur la communication avec les ordinateurs qui s’effectue au moyen des programmes informatiques rédigés dans des langages de programmation. Ces programmes se doivent d’être commentés.
Ces commentaires, à qui s’adressent-ils ? À quoi servent-ils ? Les programmeurs sont-ils libres de rédiger ce qu’ils veulent, comme ils le veulent ? L’excursion dans les dessous du code se propose d’y répondre.

Après des études de sciences humaines et informatique, Joanna Pomian, choisit le métier du conseil pour aller au devant des entreprises et les aider à gérer leurs données, informations ou connaissances. Aujourd’hui spécialisée dans la transformation digitale des organisations, elle travaille chez Wax-Interactive (Groupe SQLI).


Denis Rebaud

#

Cartographier les pensées

  • cartographie

À l’heure où l’outil informatique semble incontournable, il suffit pourtant d’une simple feuille de papier et d’une pochette de crayons de couleur pour être plus créatif et productif qu’avec un clavier ou une souris d’ordinateur. Découvrez comment, grâce à la carte heuristique.

Denis Rebaud est consultant formateur et coauteur du livre Organisez vos idées avec le Mind Mapping. Ce qui le motive : connaître et comprendre, pour ensuite expliquer clairement.


Kathleen Rousset

#

Feuilletons !

  • Graphisme
  • feuilleton

Activer la page blanche. À peine formulée, cette invitation éveille en moi le trouble des propositions à double sens. Car qui est censé activer la page : est-ce là le rôle du créateur, ou celui du récepteur ?
Rendez-vous avec quelques œuvres qui nous invitent à « faire la moitié du chemin »…

Kathleen Rousset est graphiste, enseignante et fondatrice de logomotive.fr. Officiellement, elle réalise des affiches pour des institutions culturelles. Officieusement, elle mène un travail de création entre texte et textile et se passionne pour toutes les formes de littérature expérimentale.


Alexandre Saint-Jevin

#

Psychanalyse et typographie : de la lettre aux organes sans corps

  • Illustration
  • psychanalyse

Le psychanalyste Sigmund Freud, avec la Traumdeutung (traduit par “L’interprétation du rêve”), va instaurer l’importance de l’analyse de la représentation pour faire émerger le sens inconscient. C’est ce que Jacques Lacan étudiera plus tard sous l’expression de “l’instance de la Lettre”. La psychanalyse a à dire sur la Lettre, notamment dans ses rapports avec l’indicible et la mort.
Ces propos nous permettront de présenter une pratique graphique personnelle interrogeant cette conception psychanalytique de la Lettre.

Enseignant à la Fonderie de l’image, Alexandre Saint-Jevin est psychologue clinicien et artiste plasticien. Sa spécialité est la psychologie des nouveaux médias qu’il enseigne depuis plusieurs années à l’Université Paris 8. Chercheur au laboratoire Art&Flux, il poursuit des recherches en esthétique croisant psychanalyse et arts plastiques qui interrogent la notion de machine. Epistémologue de la psychanalyse, il a étudié le rôle de l’évolution de la notion de machine dans la conceptualisation du psychisme. Co-fondateur et membre du comité éditorial de la revue Réel-Virtuel, il est aussi membre de l’Observatoire des Mondes Numériques en Sciences Humaines.


Jérôme Saint-Loubert Bié

#

Quatre histoires éditoriales

  • Graphisme
  • Édition

À travers quatre exemples de livres qu’il a conçus, Jérôme Saint-Loubert Bié évoquera ses collaborations avec des artistes (en l’occurrence Jonathan Monk, Yann Sérandour et George Dupin). Il détaillera les étapes du processus de développement de chaque ouvrage, dans lesquels conception et fabrication s’entrecroisent et déterminent des contraintes spécifiques à chaque nouveau projet éditorial.

Jérôme Saint-Loubert Bié est artiste, graphiste et enseignant.
Né en 1970, il effectue un Master of Fine Arts au California Institute of the Arts, en 1996. Il enseigne actuellement à la Haute école des arts du Rhin de Strasbourg.

Alice Savoie

#

L’évolution des processus de création en typographie

  • Typographie
  • Recherche
  • Histoire

Alice Savoie parlera de l’influence des évolutions technologiques sur la création de caractères. Elle s’intéressera plus particulièrement à la période cruciale des années 1950 à la fin des années 1970, qui a vu le plomb être progressivement remplacé par la photocomposition, puis par les technologies numériques. La question de la place du créateur de caractères au sein du processus de production et de distribution sera évoquée, ainsi que les opportunités et les défis rencontrés par les designers en terme de création lors d’une période de transition technologique.

Alice Savoie est dessinatrice de caractères, enseignante et chercheure en histoire de la typographie.


Serge Selvestrel

#

Le trait qui parle

  • Enseignement
  • Typographie

Au départ juste un trait de rien du tout, un gribouillis. Petit à petit, il s’engaillardit, il devient forme, dessin. Soudain, une idée le traverse, il va parler et raconter le monde sur une feuille de papier : c’est le temps de l’écriture : des lettres qui vont changer le monde, des nombres et des signes mathématiques qui vont explorer l’infiniment petit et l’infiniment grand. Ce trait là n’a pas fini de vous étonner.

Serge Selvestrel : “1992, j’enseigne en CP. Riad, 7 ans, refuse poliment d’apprendre à lire. À cours de ressources, je lui raconte une histoire peuplée de lettres magiques. Ça marche ! Cette histoire, je continue à l’écrire 24 ans plus tard.”


Emmanuël Souchier

#

Le dire du « blanc qui lève »

  • communication
  • Recherche

Le dire du « blanc qui lève » : brouiller les chemins du faire.
Honoré de Balzac et la Physiologie du mariage
Le premier chapitre de la « Méditation XXV » de La Physiologie du mariage s’ouvre sur un dilemme entre dévotion et galanterie qu’Honoré de Balzac traite à la manière d’un « carnaval typographique ».
Il prend les chemins de ce « carnaval » après avoir fait faillite et cédé son imprimerie au fils de Laure Deberny. Il réalise ainsi ce que d’aucuns ont considéré un peu à la légère comme un code surchargé de significations ou, à l’inverse, comme une amusette romantique.
« L’homme de lettres de plomb » cède ici le pas à un écrivain qui ne s’est pas pour autant départi des gestes du faire typographique.
Dans cet espace d’illisibilité, la lettre exprime ce que les corps de métier qu’il exerçait auparavant – éditeur, typographe, imprimeur – ne lui avaient pas permis de dire.
Image de texte énonçant une parole que la langue ignore… Mais quel est le dire de ces faire ?

Emmanuël Souchier est Professeur des Universités, Université Paris-Sorbonne — CELSA. GRIPIC (ÉA 1498), éditeur des œuvres de Raymond Queneau pour la « Bibliothèque de la Pléiade », « Les Cahiers de la NRF » ou « Folio », il est Rédacteur en chef de la revue Communication & langages.
Ses travaux portent notamment sur l’histoire et la sémiologie du texte et de l’image, sur l’histoire, les imaginaires et les pratiques d’écritures (écriture, typographie), sur le livre et les supports « numériques ». Auteur d’une théorie de « l’énonciation éditoriale », il est également à l’origine d’une théorie de « l’écrit d’écran » et des écrits de réseaux. Il s’intéresse aux pratiques de communication « infra-ordinaires » liées à la « mémoire de l’oubli » ainsi qu’aux rapports entre littérature et communication (littérature du XXe siècle, Raymond Queneau, Oulipo).


Nicolas Taffin

#

Top secret

  • Graphisme
  • philosophie

Créer implique de consacrer un temps important à faire… tout sauf ce qu’on devrait. Cette notion inversée des priorités est un grand mystère des créateurs, notamment en ce qui concerne la gestion du stress, qui croît nécessairement à mesure que la deadline approche et qu’ils ne se sont toujours pas “mis au travail”. Que se passe-t-il donc dans les plis de nos draps et de nos fronts ?

Nicolas Taffin est designer d’applications, éditeur et graphiste dans le champ scientifique et culturel. Né en 1970, il a étudié la philosophie, effectué ses recherches sur la typographie, appris le métier de graphiste, dirigé la revue Communication imprimée, enseigné l’édition et co-fondé C&F éditions, maison d’édition tournée vers les enjeux citoyens du numérique et les biens communs de la connaissance. Il a animé l’association des Rencontres internationales de Lure quelques années. Il enseigne aujourd’hui à l’université de Caen.


Grégori Vincens

#

Fontyou, co-création & typographie

  • Typographie

La typographie devient une arme de plus en plus utilisée par les designers du monde entier. Sa maîtrise, tant au niveau de la création des caractères que de leur utilisation dans l’espace visuel devient un enjeu majeur au sein de tous les écosystèmes créatifs.
Fontyou questionne la force de l’intelligence collective dans la création des caractères, leur distribution mais aussi ce que leur circulation/utilisation peut impliquer sur leur(s) design(s)…

Grégori Vincens est designer et créateur de caractères, né en 1976. Après un DSAA typo à l’École Estienne (1996-98), il étudie à l’ANRT (1999), et obtient un Executive MBA à HEC (2012). Il est enseignant en design et typographie (ESAD Amiens, ECV, ESAG). Il a reçu le Prix Matthew Carter à Morisawa (1999). Il est fondateur de l’agence de design 4uatre (2002) et de Fontyou (2013).