2010
Futile, utile. La typographie entre plaisir et devoir

58e semaine de culture graphique

Les arts graphiques devraient-ils se satisfaire d’être décoratifs, ou se contenter de leur fonction organisatrice ? De la rigueur à la superficialité, une oscillation permanente et jubilatoire pour mieux comprendre le graphisme.

Deux idées du graphisme, éloignées comme des pôles. La première évoque l’embellissement, couvre un territoire qui s’étend de l’ornemental au (néo)rococo, en passant par la création virtuose, gratuite, non sans humour parfois. La seconde, sérieuse, droite, veut organiser en créant des règles, structurer en s’appuyant sur un vocabulaire simple, minimal, pour ne rien ajouter qui ne soit nécessaire.

Entre les deux, le graphiste serait-il condamné à choisir son camp ? Décorateur ou bien ingénieur, on pourrait lui reprocher dans un cas sa superficialité, sa vanité, et dans l’autre sa froideur, son autoritarisme. Art appliqué, design, ou art décoratif : le choix même des mots semble l’obliger à prendre parti. C’est peut-être la raison pour laquelle celui qui crée des signes, compose des pages et des écrans, peut avoir du mal à dire simplement le nom de son métier.

La singularité de ce métier serait de se nourrir tout autant de l’art que des techniques, du plaisir esthétique que de la conscience de son rôle et de son utilité. La difficulté devenant alors d’orchestrer ces tendances contradictoires, ces désirs concurrents. De trouver son équilibre tout en assumant la pluridisciplinarité.

Dans un balancement réjouissant et éclairant, les Rencontres internationales de Lure invitent de grands acteurs et observateurs du monde graphique à témoigner en mots et en images de leur expérience : typographie et création de caractères, design, mode, photographie, signalétique, packaging, infographie, histoire, illustration, ne sont jamais aussi utiles que quand on les écoute !

un robot qui porte un crayon à papier ©Nicolas Taffin, 2009

Les intervenants

    Filtrer par type d'intervention :

  • Recherche
  • Communication
  • typographie
  • Design graphique
  • En marge
  • Édition
  • Typographie
  • Arts visuels
  • Fiesta
  • Code

Jacques Monnier-Raball

#

Le retour du refoulé

  • Recherche
  • Communication

La modernité est en crise. C’est-à-dire le fonctionnalisme, auquel on l’assimile. Le retour du décoratif marque-t-il celui du refoulé ? La guerre de 14-18 marque le triomphe de l’engin mécanique et de l’économie planifiée. Le socialisme et l’avant-garde artistique y voient l’occasion de promouvoir leur conception utilitariste et rationnelle du cadre de vie.
Urbanisme, architecture, design industriel et design graphique visent une esthétique minimaliste et fonctionnelle, qui répudie toute décoration. L’utile abolit le futile. La post-modernité d’aujourd’hui connaît le retour du refoulé : le décoratif prend sa revanche ! Cependant, le futile ne se révèle-t-il pas utile, voire fonctionnel, dans une société de consommation de masse ?

Jacques Monnier-Raball est né à Lausanne en 1932. Licence ès lettres de l’UNIL. Directeur honoraire de l’École cantonale d’Art de Lausanne. Essayiste et chercheur, auteur de Visées, dix essais sur des peintres contemporains, Félix Vallotton, monographie, Simuler/Dissimuler, essai sur les simulacres de masse, Dentelle et dynamite, essai sur le temps tel qu’on le vit, etc. Collaboration à de nombreux périodiques et revues…

L’atelier Chévara

#

Futile-Utile ? Futile-Futile ? Utile-Futile ? Utile-Utile ?

  • typographie
  • Design graphique

Ne pas prendre un jeu de mots au pied de la lettre pourrait être considéré, dans nos métiers, comme une faute professionnelle. Dans cette fâcheuse hypothèse, Futile-Utile nous conduit raisonnablement à déterminer quatre probabilités d’associations, trouvant écho dans quatre expériences complémentaires, issues de quatre années de pratiques à l’Atelier Chévara, racontées en quatre fois dix minutes.

Formé en design typographique à l’École Estienne, Mathieu Chévara crée son atelier en 2005. Spécialiste du grand écart, il apporte des réponses à des questions variées que soulèvent la maquette du journal Le monde du Surgelé,
la plaquette de saison du théâtre Romain Rolland, ou l’identité visuelle de l’association interfilière des professionnels de la maîtrise de la contamination.

www.atelier-chevara.com

Joël Martin

#

Contrepet

  • En marge

Ballade dans l’art de décaler les sons, Joël Martin décortiquera, destructurera, dépouillera, le mécanisme de la contrepeterie. Causerie destiné à un public averti des choses rabelaisiennes (première partie accessible à tous, petits et grands). À vos oreilles ! La pêche est ouverte.

Né en 1941, Joël Martin rattrape ses études à Normal’Sup en 1962. Il y fait de la physique, mais aussi de la musique. Cette double formation scientifique et musicale prédispose sans doute à la merveilleuse alchimie sonore du Contrepet. Depuis 1984, il écrit l’Album de la Comtesse dans le Canard enchaîné et distille, chaque semaine, force contrepets d’actualité. Entre temps, il se lance dans la contrepèterie soft pour enfants. Il est grand-père de 4 petits-enfants, père de 6 enfants et de quelques 50 000 contrepèteries. Il dispose de réserves secrètes et il continue à pondre, sans cesse et sans fin. Auteur de nombreux ouvrages sur la contrepéterie.

Jacques Carelman

#

Impostures visuelles

  • Édition
  • En marge

Bonus ! Le catalogue d’objets introuvables présenté par son auteur.

Matthieu Cortat

#

Corpus typographique français

  • Typographie
  • Communication
  • Design graphique

Le plan de numérisation du patrimoine lancé par le ministère de la Culture et de la Communication il y quelques années vise à créer une iconothèque numérique d’images des collections des musées nationaux. C’est dans ce sens que le Musée de l’Imprimerie de Lyon et son directeur, Alan Marshall, ont proposé à Matthieu Cortat de travailler sur les collections typographiques du musée, en vue de créer un « Corpus typographique français »,
accessible sur Internet, qui présenterait la création typographique en France de 1850 à nos jours.

Matthieu Cortat, né en 1982 à Delémont (Suisse), vit à Lyon. Après un diplôme en communication visuelle à l’Écal (École d’art de Lausanne, Suisse), il effectue pendant un an des stages de l’ANRT à Nancy. Depuis, Matthieu
travaille comme graphiste et dessinateur de caractères indépendant, et également comme médiateur-conférencier au Musée de l’Imprimerie de Lyon. Ses polices de caractères sont disponibles sur Myfonts et via la fonderie
allemande Die Gestalten Verlag. www.nonpareille.net

Superscript²

#

Lumières animées

  • Typographie
  • Arts visuels
  • Recherche

À travers un dispositif participatif en ligne disponible avant le festival des nuits sonores, les internautes pourront créer, dessiner, composer de multiples séquences animées ou fixes qui seront retranscrite lors des 3 soirées de la salle 1 du festival. Cette matière visuelle collectée prendra alors vie en live grâce à différents paramètres définis (réaction au son, modulation de vitesse, fragmentation, couleur etc.).

Fondé à Lyon en 2006 par Pierre Delmas Bouly et Patrick Lallemand, Superscript2 est un studio de création graphique investissant différents supports d’expression du design graphique tel que l’édition (livre « objet »,
monographie, catalogue, magazine, affiche, etc.), la typographie ou les médias numériques (site web, installations numériques, etc.). Le studio développe et produit en parallèle depuis mai 2006 une revue typo-graphique : Ink. Cette édition ambitionne d’être un espace d’échange, de partage, de confrontation dans l’objectif d’offrir une approche plurielle du design graphique, à la fois
visuelle et théorique. www.super-script.com

Mathieu Kerbrat

#

Le chemin des écritures

  • Arts visuels

Film réalisé en 2009. Durée 14 minutes.

Mathieu Kerbrat est libraire de formation et collabore depuis peu aux éditions du Bec en l’air. Sa pratique de la vidéo a toujours été celle d’un amateur de documentaires et remonte à l’achat d’une caméra numérique semi-pro.

Gérard Paris-Clavel

#

Utopiste, debout !

  • Recherche
  • En marge
  • Design graphique

Jeu et enjeu de mots : le partage du regard et de la parole au sein des luttes sociales.

Né le 2 octobre 1943 à Paris, diplômé des métiers d’art, Gérard Paris-Clavel prend part au travail de Henryk Tomaszewski à l’École des Beaux arts de Varsovie. Co-fondateur du groupe Grapus (1970-1990), l’originalité du groupe, fondé sur une pratique sociale du graphisme à été d’élaborer systématiquement les images en commun et de revendiquer une signature collective. Co-fondateur des Graphistes Associés (1990-1992). Depuis 1992, il est graphiste indépendant. Il est également co-fondateur en 1991 de l’association Ne pas plier, organisée pour qu’aux signes de la misère ne s’ajoute la misère des signes. Association politique, utopique, esthétique et expérimentale d’éducation
et de luttes populaires.

Michel Melot

#

À la recherche d'une écriture universelle

  • Recherche
  • Communication
  • En marge

Le projet d’écriture universelle de Jean Effel est la suite d’une longue tradition de recherches pour une écriture universelle. Nous en tracerons les grandes étapes, et les raisons de leurs échecs. L’écriture universelle n’est pourtant pas une utopie, elle n’a simplement pas trouvé son utilité.

Après avoir été directeur du département des estampes et de la photographie de la Bibliothèque nationale, puis directeur de la Bibliothèque publique d’information du Centre Pompidou, Michel Melot a été président du Conseil
supérieur des bibliothèques. Il est l’auteur de nombreux ouvrages dont le dernier livre, (L’Œil neuf éditions, 2006) interroge l’histoire et la matérialité de ce support de l’écriture qu’est le livre imprimé.

Hans-Walter Müller

#

Architecte porté par l'air

  • En marge
  • Arts visuels

Hans-Walter Müller de nationalité allemande est ingénieur architecte. En 1961 il engage sa recherche architecturale avec les matériaux de son temps : la lumière artificielle, l’image projetée, le son, la matière plastique, les moteurs électriques, au service de l’architecture du mouvement.
Il appartient au mouvement de l’art cinétique dont il a prolongé l’esprit et ouvert de nouveaux champs d’expérience appliqués à l’architecture, devenue l’architecture de l’air.

Hans-Walter Müller travaille et vit depuis 1971 dans l’un des ses volumes qui englobe un très vaste espace où l’œuvre et l’ouvrage intimement confrontés se réalisent. Il est l’auteur de nombreux projets en France et à l’étranger qui ont su trouver leur application au cœur de la réalité, dont il présentera une sélection de photos.

Margaret Gray

#

Multiples

  • Recherche
  • En marge
  • Arts visuels

Parcours de différents projets en architecture, en édition, en muséographie et en identité architecturale qui allient le fonctionnel à… autre chose que nous définirons peut-être ? Présentation accommagnée de travaux personnels.

Née à New-York en 1963 et diplômée en design graphique de l’Université de Cincinnati en 1986 puis de l’ANCT en 1991. Enseignante à l’École Estienne depuis 1994 en DSAA Design typographique ainsi qu’à l’École d’Art américaine de Fontainebleau en architecture/écriture. www.margaretgray.net

Patrick Pleutin

#

Signes, corps, espace

  • Arts visuels
  • En marge

La connivence entre la peinture et la danse est antique ; elle prend de nombreuses formes. Pré-texte ou corollaire, les signes graphiques
accompagnent souvent la danse et ceux-ci s’insinuent dans l’espace de la scène, indice de fantastique et d’ineffable. Il s’agit d’interroger les dynamiques et les enjeux du passage d’un code à l’autre, des signes peints, calligraphiés, aux corps en mouvement. Comment des signes peints se transforment-t-ils en un spectacle dansé qui ne se veulent pas illustration mais transfiguration esthétique et interprétation autonome ?

Patrick Pleutin a été invité par La Comédie de Clermont-Ferrand, scène nationale, en juin 2010 à intervenir, en direct, sur la dernière création du danseur-chorégraphe Dominique Boivin. C’était la première fois que le geste de peinture, par des images projetées, pouvait être en résonance avec l’énergie de la musique, des corps en mouvement et de l’espace. Ce fut une sorte de prolongement du film d’animation qu’il présenta en 2009 au festival du court-métrage (Bâmiyân a remporté en 2009 le prix Scam de l’œuvre d’art numérique). www.patrickpleutin.fr

À travers deux cas d’identité visuelle (École Estienne, AG2R LA MONDIALE), nous explorons les coulisses d’un projet côté consultant, les interactions entre les différents acteurs client, designer, conseil), les processus, les doutes, les satisfactions, les frustrations, les bonnes résolutions. Le débat est ensuite ouvert sur l’état du design dans les entreprises françaises, sur les enjeux des marques et sur l’avenir de l’identité visuelle.

Consultante indépendante en identité visuelle depuis 2002, après un passage en entreprise et en agence de design. Chargée de cours au Celsa (Paris Sorbonne
et à l’École Estienne). www.elodieboyer.com

David Sire

#

Concert !

  • Fiesta
  • En marge

Depuis une douzaine d’années David Sire dessine en chansons de singulières trajectoires. En 2008 et 2009 il choisit de réaliser deux tournées… à bicyclette : Paris-Sète, puis Strasbourg-Ouessant. Cette double traversée de la France féconde la matière d’un nouvel album, Bidule & l’horizon. Depuis 2008 il travaille également en direction du jeune public (projet C’est de famille).

Troubadour philosophe, David Sire livre aujourd’hui avec En roue libre un concert-spectacle pétri de poésie et de liberté. Seul en scène, le bonhomme y est tour à tour chanteur, clown, conteur, fabuliste, équilibriste, volcan, poussière, voix, geste, regard, silence, fou, paisible, amoureux, insatiable. Un saltimbanque en roue libre. www.davidsire.com

Stéphane Buellet

#

Objets graphiques

  • Design graphique
  • En marge
  • Recherche

Créé en 2007, le site Objetgraphik répertorie des créations « transversales ». Transversales par l’utilisation qu’elles font des matériaux et des technologies, transversales par le dialogue instauré dans le processus de création, par leur morphologie hybride si particulière, par leur manière d’abolir toute idée préconçue. Au cœur de cette réflexion, Objetgraphik interroge en particulier la relation étroite entre « image » et « objet ».

Stéphane Buellet est né en 1983, même année que la sortie au Japon de la console Master System de Sega. Il développe depuis des recherches autour de la « matière numérique » et ses qualités plastiques intrinsèques durant un DSAA créateur-concepteur option communication. Diplomé avec mention en 2005, il rejoint Patrick Paleta (Chevalvert) sur Paris en 2007. La même année il crée
le site internet Objetgraphik en étroite relation avec Kévin Riou et Vincent Moreau. www.objetgraphik.com

Jean-Philippe Bretin

#

Collection : dessiner, c'est gagner ?

  • Édition
  • Arts visuels
  • Design graphique
  • Recherche

Collection revue est une revue spécialisée sur le dessin contemporain. Son équipe éditoriale est composée de dessinateurs qui ont souhaité faire découvrir et mieux comprendre le travail de leurs contemporains. Aujourd’hui alors que nous pouvons voir et partager des informations sur Internet, n’est-il pas absurde de se lancer dans le projet d’une revue bilingue annuelle d’un centimètre d’épaisseur ? surtout avec les sujets qu’elle aborde ?

L’équipe rédactionnelle de Collection revue est composée de : Sammy Stein, Marine Le Saout, Julien Kedryna, Jean-Philippe Bretin et Vanessa Dziuba. Deux intervenants représenteront la revue lors de la conférence :
Jean-Philippe Bretin est diplômé du DSAA typographique d’Estienne depuis 2008. Il exerce en tant que graphiste indépendant à Paris.
Vanessa Dziuba est diplômée de l’ENSBA depuis 2007.
Ils font partie tous les deux du collectif de dessin Modèle Puissance avec lequel ils réalisent des expositions ainsi que des éditions à petits tirages. www.collectionrevue.com

Mark Webster

#

Designing programs

  • Code
  • Recherche
  • Design graphique

Designing Programs présente l’histoire et le développement de Processing. Processing est un langage et un environnement de programmation pour les artistes et les designers visuels utilisant des images 2D/3D, de l’animation et de l’interaction. Au travers de la présentation de projets ayant
utilisé Processing, cette conférence montre l’importance de cet outil et son rôle grandissant dans les arts visuels contemporains, tant pour les professionnels que pour les étudiants.

Mark Webster travaille dans le domaine de la communication visuelle, spécialisé dans le motion design. Il écrit, édite et questionne constamment la façon dont nous créons, gravitant autour du secteur en constante évolution de l’expression et la communication par les images. http://cargocollective.com/mwebster http://flavors.me/mwebster

Andy Okoroafor

#

Clam mag

  • Édition
  • Arts visuels
  • Recherche

Né au Nigeria, avant que la guerre du Biafra n’éclate, il y a vécu jusqu’à son arrivée en Europe pour suivre des études de cinéma. Il réalise son premier documentaire sur la mode francaise au début des années 90. Collabore avec le créateur Xuly Bet comme directeur artistique des défilés, pub et catalogues… C’est dans ce contexte qu’il crée le magazine Clam en 98/99. Touche au milieu de la musique en devenant directeur artistique image chez Virgin qu’il quitte en 2005 pour se consacrer au studio Clam.

Clam magazine a pour vocation de montrer la créativité débordante d’artistes visuels encore trop peu connus. Ce gratuit devient vite une référence underground, expérimentale et déborde assez vite du cadre strict du print pour organiser des expositions, des soirées… En 2005, Andy Okoroafor crée le studio Clam qui réalise des visuels, des relookages, des clips… Aujourd’hui Clam mag a dix ans and Clam studio keep on ! www.clammag.com

Jean-Paul Goude

#

Autofocus

  • Arts visuels

« Depuis plus de trente ans, à travers le dessin, l’affiche, la photo, le cinéma, la vidéo ou l’événement, Jean-Paul Goude aura semblablement impressionné, à tous les sens de l’expression, notre imaginaire[…]. Il a su […] capter l’air, ou l’esprit du temps et en donner une expression définitive. Ce que l’on sait peut-être moins, c’est que ce travail par nature de commande n’est chez Goude que l’autre face d’une aventure profondément individuelle, d’un parcours (marqué en particulier par la rencontre, et l’exaltation, de quelques figures féminines) transmué en une […] mythologie personnelle. La vie et l’œuvre sont pour Goude profondément indissociables, ce qui […] l’élève au-dessus de la simple imagerie. »

Il a accepté de feuilleter pour nous son album de souvenirs, de chimères et de fantasmes, s’attardant sur les détails… essentiels.

Rachel Cazadamont - H5

#

Logorama

  • Design graphique
  • Communication
  • Édition
  • Arts visuels

Fondé en 1996, H5 est un bureau de graphisme composé de 8 directeurs artistiques-illustrateurs-réalisateurs. Leurs débuts remarqués dans l’univers de la musique (pochettes de disque, vidéo-clips) leur ouvre rapidement les portes des secteurs de la culture (identités, affiches de musée, etc), du luxe (design de parfum, publicité) et de l’édition. Reconnaissable sans être toujours identifiable, le travail d’H5 est une question d’approche et de sens plutôt que de style.

Logorama est le premier court métrage réalisé par (les) H5. Film Blockbuster subversif de 16 minutes dont le casting ferait pâlir n’importe quel directeur marketing, il décroche en mai 2009 le prix de la semaine de la critique à Cannes et remporte le 7 mars 2010 l’oscar du meilleur court-métrage d’animation. www.H5.fr

Caroline Fabès

#

Superficie typographique

  • Typographie
  • Recherche

En quoi consiste cette matière lisible à laquelle l’œil du lecteur est confronté ? Le gris typographique est à première vue non quantifiable puisqu’il s’agit de l’effet produit par la mise forme d’un texte lors d’une appréhension visuelle globale de celui-ci. Comment alors, à partir des signes noirs sur fond blanc, mesurer scientifiquement cette valeur ?

Designer graphique, Caroline Fabès vit et travaille à Paris. Après avoir obtenue son diplôme à l’École des Beaux-arts de Rennes en 2008, elle approfondit ses recherches typographiques dans le cadre du post diplôme de l’ESAD d’Amiens. Depuis deux ans, elle exerce comme graphiste indépendante. www.carolinefabes.com

Gala Typobingo

#

Expo-jeu

  • Fiesta

Il y a ceux qui aiment découvrir en s’amusant, et ceux qui adorent coller les autres. Les « je-sais-tout » et les « explique-moi ». Tous se retrouvent à Lurs pour une plongée en typographie vivante, élégante et ludique : une exposition-jeu en questions, et des prix pour les gagnants. Cette drôle d’exposition est faite de questions et de réponses, d’images et de mots. Il faut choisir, et en cherchant, on s’amuse, on découvre, on apprend. Un jeu-concours permet à tous, chacun dans sa catégorie (arpète, éclairé, trésor vivant), de mettre son savoir et sa sagacité à l’épreuve. Au final, une soirée de gala, des lots pour récompenser les gagnants et les participants.

C’est Typobingo !

Giuseppe Attoma

#

Useful don't sell

  • Communication
  • Design graphique
  • Recherche

Raymond Loewy disait : « Ugly don’t sell » ce qui est moche ne se vend pas, et le succès de sa formule a permis l’éclosion d’un certain niveau d’exigence dans le domaine de la production de masse, et marqué le passage de l’ère de l’Art & Craft à celle du design industriel. Plus tard, Paul Rand a théorisé la relation intrinsèque entre les qualités esthétiques et les enjeux fonctionnels, avec une autre formule à succès : « The Beautiful and the Useful ». Encore plus récemment, Erik Spiekermann a senti la nécessité d’écrire un texte un peu énérvé (mais on le comprend…) : « Design, not art », signifiant clairement que les enjeux fonctionnels — et avec eux la notion d’utilité — étaient quand au cœur de la démarche du designer. C’est à partir de ces répères théoriques que Giuseppe Attoma questionne de façon critique la difficulté de « vendre » une approche méthodologique rationnelle, centrée sur les usages et sur l’efficacité, dans une culture dans laquelle le design est là « pour faire joli ».

Giuseppe Attoma Pepe est né en 1957 en Italie, où il a suivi des études en sciences de la communication et en architecture. Il travaille dans le domaine du design depuis plus de vingt ans. En 1997, il créé à Paris l’agence Attoma, spécialisée en design de services et d’interaction. Membre du board de l’International Institute for Information Design (IIID : http://www.iiid.net), Giuseppe Attoma Pepe intervient régulièrement dans différents contextes d’échanges professionnels, en particuliers sur des thèmes concernant l’expérience utilisateur, l’interaction et la mobilité. www.attoma-design.com

Emmanuel Souchier

#

La mémoire de l'oubli

  • Recherche

Professeur des universités (9 e et 71 e sections du CNU). Professeur délégué la recherche au CELSA, Université Paris IV – Sorbonne. Directeur de recherches à l’École doctorale V Concepts et langages, Paris IV – Sorbonne. Directeur du GRIPIC (EA 1498). Auteur d’une vingtaine d’ouvrages dont un Raymond Queneau aux éditions du Seuil (Les Contemporains, 1991), éditeur chez Gallimard des Œuvres de Raymond Queneau pour la « Bibliothèque de la Pléiade » (Un rude hiver, 2002, Exercices de style, 2006) et « Les Cahiers de la N.R.F. » notamment (Traité des vertus démocratiques, 1993), il est co-rédacteur en chef de la revue Communications & langages. Ses champs de recherche portent sur la littérature et les relations qu’elle entretient avec la communication, sur les théories de l’énonciation éditoriale et de la communication infra-ordinaire, ainsi que sur l’histoire, les pratiques et techniques d’écriture et d’édition (sémiologie du texte et de l’image, médias informatisés).

Marion Bataille

#

Épopée du pop-up

  • Typographie
  • Édition
  • Arts visuels

Présentation du travail d’auteure de livre animé.

Diplômée de l’ESAG en 1988, Marion Bataille exerce depuis 1991 le métier de graphiste et d’illustratrice indépendante pour : le Centre Pompidou, le Monde, Libération, les éditions 1001 nuits, l’Olivier, J’ai Lu, Mango, Gallimard, Télérama, Nouvelles Images, Batofar, Lire, Bayard, La revue Orbe, la revue Dada, le Seuil, les éditions du Rouergue, les éditions Thierry Magnier… www.livresanimes.com

Andréu Balius

#

Super-Veloz

  • Typographie
  • Arts visuels
  • Design graphique

Le début du modernisme en Espagne a été freiné par la guerre civile mais Barcelone est restée fortement liée à l’Avant-Garde. Le Super Veloz,l’une des meilleures expérimentations de création typographique de cette époque… Ce projet est fondé sur un ensemble de fonctionnalités modulaires qui, lorsqu’elles sont combinées, offrent une grande variété de caractères, d’ornements et même d’illustrations. C’est peut-être l’expérience la plus intéressante en matière de conception typographique de début des temps modernes jamais réalisé en Espagne au cours des années qui ont immédiatement suivi la guerre civile.

Andreu Balius est un (typo)graphiste qui vit et travaille à Barcelone (Espagne). Il dirige son propre studio et conduit la fonderie Typerepublic. Il conçoit des caractères de commande et son travail de conception a été plusieurs fois récompensé. Il enseigne également à l’Université Pompeu Fabra, à Barcelone… et aime parcourir les routes sur son vélo. www.andreubalius.com

Julien Priez

#

Les caractères de Montreuil

  • Typographie
  • Recherche
  • Design graphique

Comme sujet de diplôme et p our actualiser son identité visuelle, Julien Priez a élaboré un système typographique visant à signifier la diversité et la mixité socio-culturelle de la ville de Montreuil.

Julien Priez est né à Montreuil et a obtenu un DSAA typographie à l’École Estienne en 2010. Il est également titulaire d’un DMA création typographique et un BTS communication option graphisme.

Jean Véronis

#

Rien n'est insignifiant

  • En marge
  • Code
  • Communication

« Les mots savent de nous des choses que nous ignorons d’eux » disait René Char. Cet exposé montrera comment la technologie peut faire émerger des masses de documents qui sont désormais présentes en abondance sur le Web (news, blogs, discours politiques, etc.) des informations cachées à la simple lecture et qui donnent un éclairage nouveau sur les contenus textuels.

Jean Véronis est Professeur des Universités et consultant auprès de diverses entreprises de hautes technologies à travers le monde. Il a enseigné plusieurs années aux États-Unis, a participé à de nombreux groupes d’experts internationaux. Ses recherches portent depuis plus de 25 ans sur la recherche d’information et l’analyse informatisée du langage (indexation et recherche web, analyse et représentations sémantiques, traduction automatique, synthèse et reconnaissance de la parole, etc.), domaines dans lesquels il a redigé plus de deux cent articles, ouvrages et communications. Il publie régulièrement ses réflexions et travaux sur son blog http://blog.veronis.fr